Le CloudChasing, c’est le tuning de la vape (et c’est pas un compliment)

Je n’adhère pas du tout au “Cloudchasing”


Pourquoi?
3 mots-clé: #prétentieux, #anti-social, #maloptimisé

Le Cloudchasing, c’est cette tendance actuelle de la vapote à privilégier la production systématique d’énormes nuages de «fumée», ceci au moyen de matériels surpuissants et d’e-liquides adaptés (avec prédominance de VG, voir 100% VG). Le cloudchaser ne «fume» pas par petites bouffées, il tête goulument sa box 150w en énormes aspirations «DTL», directement dans les poumons (DTL = Direct to Lung, par opposition au «Mouth to Lung», proche de la cigarette par le concept de bouffée). Le DTL on dirait parfois un mec qui gonfle un matelas pneumatique, mais à l’envers, voyez.

Rewind: En 2011, il y avait l’ego et on vapotait à 1.8/2.0 ohm.

Revenons aux fondamentaux: en théorie, si on vapote c’est qu’on est un fumeur ou alors cloudchaser à 0% de nicotine, faut vraiment être un con sidéral, non? On essaie de switcher sur quelque chose de moins nocif, tout en conservant la sociabilité de la chose. Oui, le patch de nicotine c’est pas super fun..

carto smok
Carto Smok, avec son drip-tip silicone: une belle bête, calibre cigare corona!

Personnellement j’ai commencé à vapoter en 2011, en démarrant sur des batteries ego, associées à différents cartos/clearos (d’abord des cartos Boge, Smok, puis grosse période clearos Kanger: T2/T3, T3s, T3d, E-Mow..), puis en évoluant sur le matériel. Je développerai ça dans un autre article.

Donc on vapotait alors avec des résistances d’une valeur usuelle comprise entre 2.0 et 1.5 ohm (j’aimais assez le 1.8). Selon le liquide qu’on vapotait on produisait plus ou moins de fumée, mais pas ces énormes nuages parfumés que nous expirent les hipsters-cloudchasers du moment, avec leurs engins customisés. Même avec des petites box plus sophistiquées si on vapotait à 1.5/1.8 ohm on pouvait rester assez discret et inhaler juste ce dont on a besoin, sans faire le kéké. Mais ça c’était hier.

Les 2 mots-clé du Cloudchasing: Sub-Ohm, DTL

Le Cloudchasing repose sur un concept technique simple: le sub-ohm, c’est à dire l’utilisation de résistances à très faible.. résistance, en dessous de 1 ohm, d’où le nom. Le résultat est une plus grosse production de vapeur puisque cela chauffe plus fort. MAIS, pour faire du sub-ohm il faut plus de puissance de batterie, et passer à la «box», un boitier/batterie qui permet plein de réglages pour adapter sa vape au matériel branché dessus: le clearomizer, petit tank en pyrex content le e-liquide et la résistance qui va le chauffer.

Si tu veux faire du sub-ohm extrême proche de 0 (0,15, 0,2, 0,3..), il va falloir envoyer des watts (50, 80, 100W?), là ou une résistance «normale» tourne très bien avec 12 à 15watts. 2e résultat: tu bouffe de la batterie comme un goret, et tu consomme beaucoup plus de e-liquide. Moi je trouve ça crétin, car mal optimisé.

Le cloudchasing c’est aussi con que d’aller chercher le pain à 500m avec un énorme pickup V8 de 500 chevaux qui suce 20 litres au cent, au lieu d’un vélo, qui remplit à merveille et efficacement cette mission simple. Avec une Harley, c’est à peu près aussi con, surtout en short et sans gants.

Et ça peut être dangereux: combien de fashion victims naives ont démarré (pour être hype) avec une box monstrueuse mais des batteries de merde (courant de décharge trop faible, genre inférieur à 25A), vapent à 50W ou plus, et se sont fait une grosse frayeur, voir un peeling intégral du visage à coup d’explosion de batterie lithium? (les lois de l’électricité sont brutales..).

De même, quel intérêt d’exhaler 1 mètre cube de vapeur, alors que mes petits poumons n’en utilisent que 10%? Stupide je vous disais. La «fashion», la frime sont les seuls raisons qui tiennent. Enfin en tout cas c’est mon feeling sur la question. Chacun ses chapelles.

Le Direct To Lung: la cheminée humaine?

mtl vs dtlDeuxième truc que je n’aime pas: le DTL, ou Direct To Lung, c’est à dire une inhalation directe. En gros, tu colle ta e-cig dans la bouche, t’appuie sur «feu», et tu aspire comme un damné le max de vapeur possible. Evidemment, tu n’en utilise qu’une infime partie pour tes chétifs poumons, et donc tu en recrache des nuages entiers, alors que tes voisins de terrasse ne t’ont rien fait, et n’ont pas forcément envie de se taper l’odeur de ton DIY Mix peanut/custard/chamallow/absinthe/lemon pie. 
Et encore plus simple: le DTL, moi ça m’agresse les poumons, et je ne peux pas. Donc à de rares exceptions près, pour moi ce sera MTL forever. 
Le cloudchasing abusif est anti-social, et si les mecs continuent comme ça, la vapote va être bannie partout, par manque de savoir-vivre élémentaire. Merci les gars..

Quand la vape devient trop hype, elle devient naze (comme tout le reste..)

C’est là que je veux en venir: avec le cloudchasing la vape est passée d’un produit personnel de confort et de plaisir, relativement discret, à un pur truc de frime où le but est de se la jouer en émettant des nuages dignes d’une locomotive des années 40. Et avec les discussions de comptoir qui vont avec: «Combien elle envoie ta box? Wow, 150 watts? Et tu mets du 100% VG? Mate un peu mon set-up»

Tout ça me fait parfois penser au tuning, où des lascars aux coupes de cheveux improbables essaient de faire rêver avec des Ford Escort d’occasion violet pailleté, équipées dans le coffre avec une sono de 500w à te déchausser les plombages. «Et il fait quel diamètre ton boomer?»
Au secours!

Donc Cloudchasing = concours de grosse bite. Cloudchasing = kéké en Harley Davidson: je fais 10 fois le tour des terrasses du quartier en mettant des coups de gaz toutes les 5 secondes, histoire que tout le monde entende bien que MOI j’ai une Harley. Idem que le cloudchaser qui se sent obligé de démontrer sa virilité en exhalant des nuages colossaux au lieu de juste vapoter “normal”. Gros nuages/Gros bruit: même combat. Puéril. Grandissez un peu les mecs!

 

Une video sur le sujet, assez cash

(en anglais: ben vous spikez english les cloudchasers, non? ;-)

 

Hé les fabricants, si je veux juste vapoter «normal», c’est possible?

Nautilus X: une (nouvelle) petite merveille pour vapoter en mouth to lung, peinard, à 14-20 watts.

Plus sérieusement, ce qui me chiffonne c’est que le marché de la vapote a flairé un bon coup avec ce marché du sub-ohm et qu’il devient presque difficile de trouver du bon matos non-sub ohm. Ou disons des clearos qui sont montés de série avec des résistances > 1ohm. Et ça m’emmerde.

Pour conclure, évidemment que chacun vapote comme ça lui plaît. Et si personnellement je n’aime pas la grosse vape brutale du sub-ohm et son côté show off, on va faire avec..

Et je vous parie que sous peu il va y avoir un vague «nostalgie-vintage», et qu’on va revoir des vielles ego montées à 2 ohm avec des liquides 70PG/30VG.. Le monde est fou ;-)

En fait je me prends la tête pour rien. Finalement le Cloudchasing est tout simplement comme son époque: too much, un poil vulgaire, et tribal (chacun son gang).

Bonne vape à tous, que ce soit à 15 ou 80W ;-) 

Annexe: mon matos «usuel» du moment

Si j’ai vite aimé la vapote, c’est aussi pour le côté «hardware» étant assez geek et branché beau matos. J’ai donc essayé pas mal de trucs, sans non plus délirer complètement. Mais le sub-ohm clairement c’est niet: ça m’agresse carrément les poumons d’inhaler autant en une seule bouffée. End of story.

Boxes et batteries

  • 3 box Pico dont une mega à grosse batterie (trop grosse selon moi)
  • 1 box Alien Baby Smok
  • 1 box Joytech Evic VTWO
  • 1 box simple Ego AIO (pas de réglages)
  • 1 box Joytech Atopack Penguin: très jolie mais trop sub-ohm pour moi.(0,25 ou 0,6)
  • 1 batterie ijust 2
  • 2 Pico Nano pour une vape ultra-discrète (dans le TGV en 1e ça passe à l’aise si t’es en place solo)
  • j’ai encore d’autres trucs, mais je ne m’en sers plus (des batteries variables, du Kanger EVOD 1600mah surtout)
pico nano
Pico Nano: le top pour une vape ultra-discrète

Clearomizers

-Je suis assez fan du Melo III mini, en 2ml. J’aime pas les gros tanks: c’est inutile, j’ai toujours 3/4 e-cigs sur moi. Je dois avoir une bonne dizaine de Melo III, en diverses finitions. Bon produit, MAIS pas avec les résistances d’origine qui sont sub-ohm: je les monte avec du Aspire Triton Kanthal 1.8 (qui coûtent un peu trop cher à mon goût: 18€ les 4!)

-Joytech Cubis Pro 4ml: pas mal, mais trop gros et trop de contenance. Ne m’en sers pas souvent. Montés en Kanthal 1.8 avec débit variable. J’ai aussi 2 Cubis Pro Mini, que je préfère presque, même s’ils sont assez vilains, mais l’airflow est mieux.

Aspire Nautilus X, monté en 1.8. Une découverte récente: ENFIN un tank fait pour le MTL et livré avec du > 1 ohm (1.8 ou 1.5). Je suis ravi.

-Aspire Nautilus 2: joli design, bonne vape assez serrée comme j’aime, mais il cochonne les doigts quand on le remplit, et fuit un peu quand on le trimballe en moto. Livré avec du 0.7 et du 1.8: devinez ce que je préfère..

-Eleaf GS Air: un petit clearo étroit et vertical, de 2,5ml et 1.5ohm. Bien fini, je m’en sers pour avoir sous la main d’autres e-liquides quand je pars en WE. Seul bémol: il siffle un peu.

Voilà pour l’essentiel. J’ai d’autres trucs, mais c’est anecdotique et je ne m’en sers plus ou peu.

Credit Image

(Visited 99 times, 1 visits today)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.